Vidéo : Bandung route devient rivière de déchets. L’homme jette plus dans. – National


C’est un spectacle courant en Indonésie : les déchets flottent dans les cours d’eau. Mais une vidéo qui est devenue virale sur Twitter montre que même une route normalement sèche peut se transformer en une rivière d’ordures.

Lundi après-midi, l’utilisateur de Twitter @Julie_Pandika a téléchargé une vidéo montrant un ruisseau d’eau noire chargé de déchets qui coulent sur une route résidentielle de la régence de Bandung, dans l’ouest de Java.

« Cela s’est produit à Cijerah, Cimahi, hier après-midi », écrit l’utilisateur dans la légende, se référant à un sous-district de Cimahi qui voisin la régence.

Un autre utilisateur de Twitter @SamsulH347, corrigé plus tard l’emplacement de la vidéo. Il n’a pas été enregistré à Cijerah. L’incident a eu lieu à Rancamalang, dans la régence de Bandung. Le poste de Jakarta a vérifié cette réclamation à l’aide d’une recherche Google Maps.

« La route se transforme en rivière parce que les fossés le long de la route sont trop peu profonds et donc [the water] déborde sur la route », a écrit l’utilisateur.

Vers la fin de la vidéo, la caméra se tourne vers un homme debout de l’autre côté de la « rivière » tenant une poubelle. L’homme jette ses déchets ménagers dans l’eau.

« Comment se fait-il qu’il y ait encore quelqu’un qui jette ses ordures comme ça ? » Utilisateur Twitter @Julie_Pandika écrit dans la légende.

La vidéo a attiré l’attention du ministère des Travaux publics et du Logement, qui a exprimé sa désapprobation des actions de l’homme.

Le compte Twitter officiel du ministère, @KemenPU, a cité la vidéo et a écrit, simplement, «Pak [Sir]» accompagné d’une émoticône triste.

Rancamalang dans le sous-district de Margaasih est une zone sujette aux inondations dans la régence de Bandung. Les résidents disent qu’ils subissent régulièrement des inondations pendant la saison des pluies, surtout lorsque la ville voisine de Cimahi est frappée par de fortes pluies.

L’Agence de météorologie, de climatologie et de géophysique (BMKG) avait demandé au public de rester vigilant au cours du mois suivant pendant le passage à la saison des pluies.

Bien que la saison des pluies atteigne son sommet en janvier et février, l’agence a prévu que novembre et décembre verraient probablement de mauvais temps et une probabilité accrue de catastrophes hydrométéorologiques.





Source link

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *