La conductrice de la mort d’Oldbury Road admet qu’elle aurait pu être « plus soignée »


Andjele Vranjes était au volant de sa Ford Fiesta rouge quand elle a frappé Jannatul Bakya qui utilisait un passage piéton contrôlé par les feux de circulation sur Oldbury Road, Smethwick lorsque la tragédie a frappé à 22h50 le 28 juillet 2018.

La jeune fille, qui se rendait dans une mosquée voisine avec son père et sa sœur aînée, a été jetée à 22 mètres par l’impact et a été certifiée morte sur les lieux avec des blessures catastrophiques, a déclaré M. Robert Price, poursuivant, à la Cour de la Couronne de Wolverhampton.

La défenderesse de 28 ans s’est arrêtée momentanément, mais a quitté les lieux pour y revenir environ 15 minutes plus tard, lorsqu’elle a dit à la police qu’elle avait été la conductrice de la voiture impliquée dans l’accident mortel.

Elle rentrait chez elle après avoir récupéré la Fiesta dans le parking de la gare de Galton Bridge et connaissait la voie à deux voies qu’elle parcourait environ cinq fois par semaine, selon la cour.

Pour en savoir plus sur l’essai :

Vranjes, qui est de bonne qualité et détient un permis de conduire propre de 10 ans au Royaume-Uni, a déclaré lors d’un entretien de police le lendemain qu’elle faisait entre 35 et 40 mi/h — dans la limite de vitesse.

Elle a affirmé que le feu de passage était vert à la circulation, alors elle a continué au même rythme jusqu’à ce qu’elle voyait l’enfant sur la route trop tard et a expliqué : « Elle ressemblait à une silhouette et je viens d’entendre un bang alors que je conduisais vers elle. »

La défenderesse a claqué les freins et s’est immobilisée autour de deux ou trois longueurs de wagons au-delà du point d’impact, où elle a fait une pause pendant une courte période avant de partir.

Elle a poursuivi : « Ce n’était qu’un flou. J’étais tellement choqué que je ne savais pas quoi faire. J’aurais aimé m’arrêter sur les lieux, mais j’ai paniqué. Je me suis garé peu après mon départ, j’ai contacté mon partenaire et lui ai dit : « J’ai fait quelque chose de vraiment mauvais. Je crois que j’ai roulé sur un enfant. »

Ils sont retournés ensemble sur les lieux où elle a dit à la police : « Je pensais que la lumière était verte. Si c’était rouge, j’aurais freiné. Je pense que j’aurais dû ralentir. J’aurais pu être un peu plus prudent et je peux apprendre de cela. »

Vranjes, de Beakes Road, Bearwood, nie avoir causé la mort de l’enfant à la fois par conduite dangereuse et par la moindre accusation de conduite imprudente. L’affaire se poursuit.



Source link

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *